Cette archive INA du marché de Noël de Strasbourg est pépite : un journaliste bougon se lâche

il y a 1 semaine
Tellement blasé, le journalise en vient à poser des
Tellement blasé, le journalise en vient à poser des « questions stupides » – c’est lui qui le dit – aux commerçants du marché de Noël de Strasbourg (©Capture d’écran Ina).

Dans notre jargon, c’est ce qu’on appelle un « marronnier », autrement dit un sujet que l’on traite bon gré mal gré chaque année. Bref, le marronnier n’est pas forcément l’aspect le plus épanouissant du métier de journaliste et cette archive INA le montre bien.

À lire aussi

Journaliste blasé sur musique de fête foraine

« Le marché de Noël de Strasbourg, c’est parti ! En 1987, un journaliste bougon est envoyé sur place pour un énième reportage ».

C’est ainsi que nos confrères de l’Ina introduisent cette archive pépite, où l’on entend le journaliste dérouler son texte de manière blasée, sur fond de musique de fête foraine. Le contraste est formidable. 

À lire aussi

La faute au rédac’ chef mal luné ?

« Cela fait 418 ans que le marché existe et presqu’autant qu’on va le filmer. Inutile donc de vous dire qu’il est place Broglie, qu’il y a une quarantaine de commerçants, autant d’artisans et une vingtaine de marchands de sapins, vous le savez déjà… », entame le journaliste, avant de poursuivre toujours sur le même ton monotone : 

Seuls d'ailleurs la conscience professionnelle et un rédacteur en chef de très mauvaise humeur nous ont empêché de rester bien au chaud et de vous repasser les images de l'an passé ou d'il y a deux ans, ou trois, ou quatre, ou cinq, ou six, ou sept, ou huit, ou neuf, ou dix. 

Journaliste blasé

Bref, on vous laisse profiter de ce petit moment de bonheur télévisuel : 

Rendez-vous ce vendredi pour l’édition 2022 du marché de Noël

Pour rappel, cette année, le marché de Noël débute ce vendredi 25 novembre, jour de l’illumination du grand sapin.

Il se clôturera le 24 décembre en fin de journée et vous pouvez compter sur l’enthousiasme des journalistes d’Actu Strasbourg pour le couvrir avec entrain !

Lire l'article en entier