Les Sables-d'Olonne : la Libre Pensée demande l'enlèvement immédiat de la statue Saint-Michel

il y a 1 semaine
La statue de Saint-Michel aux Sables-d’Olonne.
La statue de Saint-Michel aux Sables-d’Olonne. ©archives Journal des Sables

L’affaire de la statue Saint-Michel, aux Sables-d’Olonne, n’en est plus à une péripétie près. Une semaine après l’annonce d’un dénouement de l’affaire par un consultant de C News, la Libre Pensée de Vendée demande dans un communiqué, ce jeudi 24 novembre 2022, l’enlèvement immédiat de la statue, tel que l’avait ordonné la Cour administrative d’appel.

À lire aussi

Pas de notification

La Ville des Sables-d’Olonne avait pourtant clairement indiqué qu’elle entendait soumettre l’affaire du Conseil d’Etat.

Or, « à la date de ce jour, la fédération de Vendée de la Libre Pensée n’a reçu aucune notification d’un éventuel pourvoi de la commune des Sables-d’Olonne auprès du Conseil d’Etat », écrit l’association à l’origine de la demande de retrait de la statue.

« En conséquence, la commune, qui avait jusqu’au 16 novembre pour déposer ce pourvoi, doit mettre en œuvre l’arrêt de la Cour administrative d’appel de Nantes en date du 16 septembre. »

À lire aussi

L’association précise : enlever la statue et verser la somme indiquée à la fédération de Vendée de la Libre Pensée. « Que la loi et les décisions de justice soient respectées ! », conclut-elle.

La ville dément

Pour la Ville des Sables-d’Olonne, la « Libre Pensée » « prend ses rêves pour la réalité. »

Elle indique dans communiqué avoir bel et bien déposé son pourvoi au Conseil d’État, « dans les formes et délais appropriés ».

« Le Conseil d’État est donc officiellement saisi : la procédure continue et la détermination de la Ville est entière. Elle mettra tout en œuvre pour convaincre la plus haute juridiction administrative que cette statue a toute sa place, sur la place Saint-Michel, devant l’église Saint-Michel, au cœur du quartier Saint-Michel dont elle est l’emblème. »

Lire l'article en entier